L e s   O n e   s h o t   (Histoire complète en un seul volume)

 

MA FILLE MON ENFANT (par l'auteur de Le voyage des pères). Le jour où Chloé annonce à sa mère que son petit ami s'appelle Abdelaziz, la nouvelle passe mal. En effet, Catherine est raciste et ne se prive pas de le montrer. Les relations entre la mère et la fille deviennent juste infernales, jusqu'au jour où un événement  tragique frappe la famille d'Abdelaziz.

LE MAÎTRE D'ARMES. (Dorison et Parnotte). Nous sommes à la transition entre le Moyen Âge et la Renaissance. Les papistes veulent conserver leurs acquis alors que les premiers huguenots apparaissent ; c'est le début d'une guerre entre chrétiens. Gauvin de Brême, accompagné d'un chevalier et d'un presque gamin, doit absolument traverser une partie de la France pour se rendre à Genève dans le but d'imprimer une Bible en français, chose éminemment interdite à cette époque. Une aventure plutôt violente et sanguinaire, mais passionnante.

LE MARQUIS D'ANAON. Monstres, diableries, sortilèges et malédictions forment l'essentiel de ces cinq histoires réunies en un gros volume. Le héros, Jean-Baptiste Poulain surnommé le Marquis d'Anaon, nous emmène de la France profonde à la pyramide de Khéops afin de résoudre quelques mystérieuses apparitions qui effrayent encore les gens du XVIIème siècle.

UNE MATERNITÉ ROUGE  (Louvre éditions). Alou, un jeune Malien chasseur de miel est sauvagement attaqué par des djihadistes qui font exploser le baobab dans lequel se ravitaille le jeune homme. Parmi les débris, Alou découvre une statuette qu'il ira présenter au sage d'un village Dogon. Ce dernier, qui a étudié les arts à Paris, est convaincu qu'il s'agit d'une sculpture très ancienne et de grande valeur. Il encourage Alou à porter cette statuette au Louvre où elle sera plus en sécurité. Pour atteindre son but, le jeune homme, migrant parmi les migrants, devra prendre tous les risques en traversant désert et mer.

Un roman graphique servi par le dessin magistral de Christian Lax.

❤❤  MAUVAIS GENRE (Delcourt) est inspiré de faits authentiques. Pour fuir l’horreur des tranchées, Paul se mutile volontairement. Son colonel le retrouve à l’hôpital et lui ordonne de retourner au front. Paul finira par déserter. Condamné à vivre dans la clandestinité, il décide aidé par sa femme Louise, de se travestir afin de sortir, de travailler, de faire la fête, mais toujours sous l’aspect d’une femme : Suzanne. Paul va rapidement se prendre à son propre jeu et trouver du plaisir à vivre en travesti. A tel point qu’il continuera dans cette voie même après qu’il n’ait plus besoin de se cacher. L’histoire tragique de ce couple hors norme soulève de nombreuses questions sur la complexité des rapports amoureux, les blessures psychiques de la guerre, le travestissement ou encore la violence conjugale. Chloé Cruchaudet signe un volume intelligent, au dessin épuré et subtil. Quelques taches rouges mettent en évidence une mise en couleur où dominent les tons de gris et de bruns. Superbe !

 

METTEZ DES MOTS SUR VOTRE COLÈRE  (Marc Malès). Un plaidoyer contre l'exploitation des jeunes enfants durant le boom industriel de la nouvelle Amérique moderne. Owen Brady est mandaté pour effectuer un reportage photographique représentant des portraits d'enfants issus des milieux défavorisés et obligés de travailler. Le combat qu'il livre contre ce déplorable phénomène, il le livre également pour tenter de refermer ses propres cicatrices qu'une enfance malheureuse a laissées béantes. Un scénario intelligent, un dessin réaliste et des couleurs sépia font de cet ouvrage un opus remarquable.

 

A format spécial, BD très particulière. Larcenet publie quelques taches (si si, vous avez bien lu, des taches !) particulièrement expressives : 150 pages d'humour caustique, d'humour noir, de sensibilité ou même de vulgarité qui ne vous laisseront pas de bois. Reiser aurait certainement cautionné !  MICROCOSME est publié aux éditions Les Rêveurs. Tâchez -si j'ose dire- de ne pas le manquer.

LE MONDE D'AÏCHA  Luttes et espoirs des femmes au Yémen (Futuropolis). ''Dans un pays rongé par la pauvreté, tendu par les traditions religieuses, handicapé par un bas niveau d'éducation, les mariages précoces sont légion et les violences des hommes sont courantes : au Yémen, c'est peu dire que le sort des femmes n'est pas très enviable. Pourtant, de plus en plus nombreuses sont celles qui mènent une bataille courageuse pour leur émancipation. Une révolution de moins en moins silencieuse est en marche pour faire  valoir leurs droits et leurs libertés''. (Quatrième de couverture). A découvrir absolument !

MOTORCITY. Un polar signé Berthet et Runberg. Le mouvement Raggare est une culture typiquement suédoise datant des années 50. Elle est composée de jeunes, essentiellement fans de grosses voitures américaines, de rock'n'roll et d'alcool. C'est ce mouvement qui est à l'origine de Motorcity, grand rassemblement Raggare. Mais l'un d'eux, Anton Wiger, qui ne vit que pour sa voiture et ce meeting annuel a disparu. L'enquête est menée par Lisa, nouvelle inspectrice, elle-même ancienne adepte du mouvement.

UNE MYSTÉRIEUSE MÉLODIE (Cosey, d'après W. Disney). C'est gentil et plein de fraîcheur. En lisant cette BD, de nombreux et lointains souvenirs remonteront à la surface. En effet, la quasi totalité des personnages de cet opus n'est pas inconnue des lecteurs de Mickey Mouse. Cosey nous raconte les débuts de la souris aux oreilles noires et de quelques uns de ses amis, mais aussi et surtout l'histoire de sa rencontre avec Minnie.

NATURES MORTES. L'histoire d'un peintre méconnu. Vidal Balaguer (1873 - .?.) aurait peut-être été connu et reconnu s'il n'avait pas refusé des commandes importantes ou s'il avait accepté d'exposer ses œuvres majeures. "La peinture est une partie de moi-même. Me voir exposé, vendu et possédé, tel un objet, me plonge dans une tristesse infinie". Nombre de ses toiles ont disparu. Peut-être les a-t-il détruites lui-même.

NEW YORK CANNIBALS (Boucq et Charyn). Six ans après l'excellent Little Tulip (en rayon), le duo récidive avec les aventures new-yorkaises d'Azami, la fille de Yoko, adoptée par Paul. Nous sommes à New York en 1990. Pavel/Paul tient toujours son salon de tatouage.                                                                   Azami, Azami, devenue policière et culturiste, découvre un bébé abandonné dans une poubelle. Stérile à cause des traitements qu'elle a infligés à son corps, elle décide d'adopter l'enfant. Pour le protéger, elle va remonter la piste d'un trafic de bébés. Les fantômes du goulag dans lequel Pavel a grandi ne sont pas loin. Fresque fantasque qui ressuscite le passé d’une ville sulfureuse où se joue une tragédie aux accents très modernes, il s’agit peut-être de la plus belle collaboration à ce jour entre les deux auteurs.

Même si ce n'est pas indispensable, il vaut la peine de lire ou relire Little Tulip avant New York Cannibals.

LE PASSEUR. Hermann (Jeremiah) et son fils Yves H. n'ont pas l'habitude de faire dans le romantisme. Mais alors là, c'est du lugubre de chez lugubre. Enferré dans une histoire de recherche de paradis, Sam tente de sauver Sam suite aux erreurs qu'il a commises. Seul l'amour permettra d'apporter un dénouement à cette histoire. D'ailleurs, Jeremiah et son copain y font même une très petite apparition.

❤❤L'OBSOLESCENCE PROGRAMMÉE DE NOS SENTIMENTS  "Devenez vieux, c'est un métier d'avenir !" Un opus signé Zidrou et Aimée De Jongh. Pleine de sensibilité, de délicatesse, aussi bien dans le graphisme que dans le scénario, cette tranche de vie en émouvra plus d'un. Ulysse, déménageur dans une entreprise, est mis à la retraite anticipée. Il ne sait comment occuper son temps jusqu'au jour où il rencontre Méditerranée, anciennement mannequin de charme et actuellement fromagère de son état…

A ne manquer sous aucun prétexte.

 

ŒDIPE  (La Sagesse des Mythes). Le petit Œdipe fils du roi Laïos et de Jocaste est abandonné par ses parents afin d'éviter la chute de Thèbes annoncée par les dieux. Le nourrisson est miraculeusement sauvé et recueilli par le roi de Corinthe. Élevé comme un prince, il ignore tout du secret de ses origines jusqu'au jour où un ivrogne prétend qu'il est un enfant adopté. Œdipe veut en avoir le cœur net et s'en va consulter l'oracle de Delphes qui lui apprend qu'un jour il tuera son père et épousera sa mère.

LES PESTIFÉRÉS (Marcel Pagnol).  Une petite partie de ce récit fut publiée dans Le temps des amours. Cependant, Les pestiférés est une œuvre posthume inachevée de Marcel Pagnol. En effet, le texte a été retrouvé dans ses affaires après sa mort et n'a jamais été publié intégralement. Cependant, Marcel avait raconté l'histoire à son épouse puis à son fils. C'est à partir des souvenirs des uns et des autres que les auteurs de cette BD ont pu reconstituer l'entièreté de ce récit imaginé par Marcel Pagnol.

Nous sommes  à Marseille et la peste de 1720 sévit méchamment dans la région. Les habitants d'un quartier de la ville tentent de s'isoler puis de fuir afin d'échapper à l'épidémie.

On aime ou pas, mais la couverture incite forcément  à parcourir quelques pages. Un peu glauque, c'est vrai, et ce n'est pas le gendarme Lesnick qui va me contredire. LES PREMIERS  (Casterman) est un polar on ne peut plus noir qui associe psychiatrie, préhistoire et enquête moderne. Les amateurs apprécieront !

LA PETITE SOURIANTE. C'est l'histoire d'un homme qui tue sa femme. Sauvagement. Puis il balance le corps au fond d'un puits. Il rentre chez lui. Mais là, il trouve sa femme... vivante !

Pour sûr, cette histoire c'est pas vraiment "La petite maison dans la prairie !" (Quatrième de couverture).

Au toucher comme visuellement, cet opus ressemble à un vieux manuel scolaire bon à jeter. Mais qu'on ne s'y trompe pas, aussi bien du côté graphisme que du côté narratif, c'est glauque à souhait mais passionnant.

 

❤❤ PETIT-FILS D'ALGÉRIE  (Casterman). Magnifique carte postale de Constantine et sa région, (Nord-est de l'Algérie) augmentée de quelques pages de l'Histoire du pays. L'auteur, Joël Alessandra, petit-fils d'immigrés siciliens n'a jamais vécu en Algérie, ses parents ayant dû revenir en France à l'indépendance du pays en 1962. Pour un retour aux sources et apprendre comment vivait sa famille, Joël se rend pour la première fois de sa vie en Algérie. A Constantine, c'est le choc avec la rencontre de quelques personnages, lors des balades en ville et lors des visites de bâtiments construits par son grand-père. Le choc également quand il découvre la réputation de ses aïeux, la maison familiale et les idées politiques et sociales de sa famille. Un reportage tout simple, sans fiction, mais lourd d'émotions. A lire impérativement !

PHOOLAN DEVI, REINE DES BANDITS Tout prédestinait Phoolan Devi à la trajectoire flamboyante qu’elle s’était choisie. Née en 1963 au Nord de l’Inde et issue d’une très basse caste, elle est dès l’enfance confrontée à la pauvreté, à la violence et à l’injustice. Mariée de force à 11 ans, violée et séquestrée pendant des mois avant que ses parents ne la récupèrent, elle devient la paria de son village et doit son salut à un gang de bandits. À partir de ce moment, elle n’aura de cesse de lutter contre l’injustice et protéger les plus faibles.

LE PREMIER HOMME. D'après l'œuvre d'Albert Camus. Il s'agit du dernier roman inachevé de l'écrivain, mort dans un tragique accident de voiture en 1960. Les proches de Camus décident que le temps n'est pas encore venu de publier ce récit au moment où l'Algérie se libère de la présence française. C'est en 1994 seulement que ce texte sera enfin publié. Il obtiendra un succès immédiat. Et c'est en 2017 que Jacques Ferrandez  l'adaptera en bandes dessinées.

 

LA PRINCESSE DU SANG (Cabanes et Manchette, chez Aire Libre). La princesse de sang est l'ultime œuvre inachevée de Jean-Patrick Manchette, maître français de la littérature noire. Reconstitué par son fils sur la base des notes de Manchette, ce roman graphique mêle aventure et polar, action et géopolitique. "Impliquée à son insu dans une opération de contre-espionnage français, Ivy Pearl se retrouve coincée dans la Sierra Maestria (Cuba). Poursuivie par des mercenaires sans pitié, la jeune journaliste tente d’emmener Negra, la nièce d’un riche trafiquant d’armes international, en lieu sûr. Ignorant le fin mot de l’histoire, elle a l’intention de ramener la petite auprès de son oncle à La Havane, ne sachant évidemment pas que c’est ce dernier qui avait commandité son kidnapping et son assassinat six ans plus tôt." (BD Gest').

 

Il est des choses qu'il ne faut point oublier. En 1986, une catastrophe d'une rare ampleur secouait le monde. Vingt-deux ans plus tard, Emmanuel Lepage est autorisé à se rendre avec d'autres artistes dans les zones interdites de Tchernobyl. Avec une immense sensibilité, il restitue ses peurs, ses observations, nous brosse le portrait des gens qui vivent encore là-bas, résignés, courageux. Une réflexion profonde, un scénario d'une sobriété exemplaire, un dessin authentique restituent avec réalisme la beauté lugubre des paysages de cette région et le triste bonheur de ses habitants. UN PRINTEMPS à TCHERNOBYL (Futuropolis) ne laisse pas indifférent.

PRISONNIERS DU PASSAGE.  Dans les aéroports existent des espaces insoupçonnés pour les vacanciers que nous sommes. Les « zones d'attente » sont des lieux de détention, où les étrangers sont enfermés jusqu'à vingt-six jours avant d être admis en France, de devenir demandeurs d'asile ou d'être refoulés. Chowra Makaremi, anthropologue, chercheure au CNRS, a passé plusieurs années à arpenter la Zapi, un bâtiment qui ressemble aux autres constructions de tôle qui entourent Roissy, mais dans lequel sont retenus des individus, réfugiés politiques, réfugiés de guerre, enfants venus rejoindre leurs parents en France, courageux qui cherchent une vie décente, courageuses qui voudraient vivre dans un monde plus juste. Kadiatou, Yoones, Jana sont ces prisonniers du passage.

RENDEZ-VOUS À PHOENIX. Tony Sandoval est né dans le nord ouest du Mexique. La tentation du passage de la frontière le gagne peu à peu et c'est sa rencontre avec une Américaine qui va le décider à franchir le pas. Mais pas d'illusion à avoir, il n'obtiendra pas le visa espéré. Il décide donc de passer clandestinement et traîne le long de la ligne. Le hasard va le mettre en contact avec un groupe qui a décidé lui aussi d'affronter le mur, les barbelés et les gardes américains.

LE RETOUR. Cristobal, un artiste, revient dans sa petite île natale après un long séjour à New York, séjour qui l'a rendu riche et célèbre. Il découvre alors les méfaits des promoteurs qui n'ont comme seul but de créer une destination touristique de rêves au pied du volcan El Dragon. L'artiste est bien résolu à protéger son île. Se servant de sa notoriété, il va tenter de la transformer en œuvre d'art. Seulement voilà, Cristobal est retrouvé mort dans un étrange accident de voiture.

 

RETOUR AU KOSOVO.  (Aire Libre). Kosovar, Gani Jakupi a quitté son pays en proie au conflit. Écrivain, journaliste, jazzman, dessinateur et scénariste, il a vécu en France et en Espagne, avant de revenir au Kosovo après la fin des combats en 1999, pour retrouver sa famille et pour témoigner. À la fois proche et lointain, ce conflit a ravivé des doutes et des blessures qu'on croyait oubliés. Gani Jakupi explore les douloureuses questions qui se posent quand les armes se taisent et que la vie doit reprendre ses droits. Le scénariste s'est associé au dessinateur Jorge González pour servir l'écriture d'un récit marqué par l'émotion. (Dupuis)

 

ROI OURS  (Delcourt). La jeune Xipil est offerte en sacrifice à la déesse Caïman. Finalement, elle  sera sauvée par  Roi Ours qui l'épousera. Il s'agit d'un conte impliquant la tribu de Xipil et le monde animal. Un dessin fort agréable.

LES AVENTURES DU ROI MIDAS (La sagesse des mythes). Les serviteurs de Midas capturent dans la forêt une espèce de monstre qui sera rapidement libéré puisque le roi reconnaît en lui Silène, le père adoptif de Dionysos. Le dieu de la fête et du vin propose à Midas de réaliser un vœu. Cupide et stupide, celui-ci demande le "toucher d'or" sans réfléchir aux conséquences. En effet, comment vivre, boire et manger quand tout ce que l'on touche se transforme immédiatement en métal précieux ?

 

❤ LE SIÈCLE D'EMMA - Une famille suisse dans les turbulences du XXème siècle . Emma est née au début du siècle passé et l'a quasiment traversé en entier. L'histoire de sa famille est un prétexte à nous rappeler le vécu de notre pays durant cette période : les deux guerres, la crise économique et les grèves,  les centrales nucléaires et les manifestations pacifiques, la condition féminine et le mouvement hippie entre autres.

Le scénario est signé Eric Burnand, journaliste à la RTSR ; quant au dessin, il est réalisé à l'encre et à l'aquarelle par Fanny Vaucher, illustratrice romande.

Une BD très instructive qui rappellera bien des souvenirs à pas mal d'entre nous.

SIMON ET LOUISE. Depuis très longtemps nous n'avions que le tome 1 intitulé 520 km dans les "Divers", donc suite inexistante. Depuis peu, une intégrale des trois volumes, Simon et Louise, est réapparue dans nos rayons. Une vraie BD pour Ados, très plaisante, souvent drôle, aussi bien dans le dessin que dans le scénario.

Durant les vacances d'été, Simon fugue pour rejoindre Louise partie avec sa famille dans le sud de la France. Il la retrouve, mais accompagnée d'un autre garçon... Donc drame !

SYKES (Collection Signé, gage de qualité). Un excellent western dans la meilleur tradition du Far West. Le héros, Marshal de son état,  défend la veuve et l'orphelin et traque les méchants avec l'aide de son suppléant. Il tire presque aussi vite que son ombre, mais toujours à bon escient. On comprend mieux ses motivations avec les dernières planches. Vaut le détour.

 

Vous n'êtes pas anhédonique et donc apprécierez certainement cette comédie pleine de sensibilité, de finesse et de délicatesse. Une agence matrimoniale pas comme les autres dont le fondateur est confronté à un cas très particulier. Bihel au dessin et Makyo au scénario font  de TOUT SAUF L'AMOUR (Futuropolis) un petit chef-d'œuvre en un volume .

 

Le dernier Derib est un incontournable, d'autant plus que l'histoire se déroule (presque) chez nous. TU SERAS REINE met en scène une jeune valaisanne qui découvrira le monde de l'agriculture grâce à son grand-père éleveur de vaches de la race d'Hérens. Une histoire finalement toute simple mais touchante, un dessin efficace : à ne manquer sous aucun prétexte.

URLAND. Ambiance particulière puisqu'on se retrouve dans le monde des yodeleurs de la Suisse orientale. Mathis, né en 1995, vient au monde sourd et muet au grand dam de son père Richard Bräker, brillant musicien et chanteur, apprécié et connu loin à la ronde. Ce dernier est surtout attristé par le fait qu'il ne pourra pas transmettre son savoir à son fils. Mais alors que Mathis n'est encore qu'un petit enfant, le miracle survient : non seulement il recouvre la parole et l'ouïe, mais il hérite d'un don pour la musique et d'une voix à faire pâlir Mélanie Oesch. N'y aurait-il pas un soupçon de diablerie là-dessous ? Immanquablement. Il n'en reste pas moins que les rebondissements du scénario donnent vraiment envie de connaître le fin mot de l'histoire.

❤❤ VIE HEUREUSE, HEUREUX COMBATS  dernier volume de la série SECRET  inspirée par Giroud, Marianne Duvivier (L'écharde et La corde dans la même collection) nous livre dans cet opus ses propres secrets de famille. Entre déracinement, schizophrénie, alcoolisme, adultère, dépression, suicide, séparation, et j'en passe, Marianne trouvera tout de même des moments de bonheur intense. Le scénario écrit par Lapière est tel qu'il donne l'impression que c'est Marianne elle-même qui relate les épisodes de sa vie. Une BD pleine de sensibilité et d'émotions, à ne manquer sous aucun prétexte.

 

LE VIEIL HOMME ET LA MER.  Le chef-d'œuvre d'Hemingway librement mais superbement adapté par Thierry Murat. Sans phylactères, le texte est tapé à la machine hors ou dans les cases. Les dessins de Murat sont absolument superbes, souvent de véritables tableaux. 125 pages de pur bonheur.

VINCENT, UN SAINT AU TEMPS DES MOUSQUETAIRES. Saint Vincent de Paul vécut au temps de Louis XIII, au XVIIème siècle, siècle particulièrement riche en événements de toutes sortes. On fait ici connaissance avec "Monsieur Vincent" qui tente de résoudre une véritable enquête policière inspirée de sa vie. On découvre également avec quelle humilité il faisait le bien et s'efforçait d'aider les plus démunis. Le tout servi par un dessin réaliste et soigné qui nous plonge quasi réellement dans le Moyen Âge. Suivi d'un dossier historique vraiment intéressant.

VINCENT. Cet ouvrage d'une auteure hollandaise nous entraîne sur les pas de van Gogh durant sa période arlésienne. Le graphisme donne l'impression qu'il s'agit d'une BD pour les petits ; cela est dû aux couleurs en aplat, au dessin minimaliste et quasi naïf, cependant fort agréable. Mais tel n'est pas le cas ; on découvre le génie du peintre, sa relation avec Gauguin, son projet de maison pour les artistes, mais aussi ses crises de démence et son internement. En plus de sa correspondance avec son frère Théo, une grande partie du texte reprend les propres mots de Vincent et de Théo.

LE VOYAGE D'ABEL. Abel est un vieux monsieur célibataire qui vit seul avec son chien et son maigre cheptel au milieu de la France profonde. Il n'a jamais quitté son village. Toute sa vie, il n'a fait que rêver à de lointains voyages en se souvenant d'Adeline à qui, étant jeune, il n'a jamais osé avouer son amour.

LES VOYAGES D'ULYSSE. (Emmanuel Lepage, Sophie Michel et René Follet). Un immense chef-d'œuvre que cet ouvrage de plus de 200 pages. Entre souvenirs d'enfance, légende d'Ulysse et moments présents, Lepage nous entraîne dans l'histoire de Salomé, Ulysse moderne et capitaine de son steamer, en quête des tableaux d'Ammôn, l'artiste peintre qui vivait dans sa famille lorsqu'elle était enfant. A la recherche de son bonheur, elle se fait aider par Jules Toulet, jeune peintre qui voyage à bord de l'Odysseus en contre partie de quelques unes de ses œuvres. Certaines planches  ou certaines cases sont des tableaux miniatures dignes de figurer dans les meilleures galeries.  Lepage atteint des sommets.

XIII MYSTERY : Judith Warner : Hantée par les crimes qu'elle a commis par le passé, Jessica Martin tente d'échapper à son ancienne vie. En Californie, elle loue une chambre à Judith Warner au dessus de la pharmacie de cette dernière. Les deux femmes font intimement connaissance et se découvrent un amour passé commun pour un certain amnésique. Jessica, repérée par ses poursuivants, doit fuir à nouveau entraînant Judith avec elle, les armes à la main. Leur fuite est évidemment fort mouvementée.

 

Bibliothèque du Pays-d'Enhaut

Route de la Villa-d'Oex 3

1660 Château-d'Oex

 

Tél : 026 924 51 42 (Durant les heures de prêt)

 

N o u s   c o n t a c t e r

 

Copyright  © Bibliothèque du Pays-d'Enhaut