Classement alphabétique
 

La plupart des commentaires sont rédigés par Christian Chollet

.   

L e s   h i s t o i r e s    c o u r t e s

 

TU MOURRAS MOINS BÊTE (mais tu mourras quand même !) (Marion Montaigne) Comment le cerveau reconnaît-il les gens ?  Les turbulences en avion, C'est quoi une expérience proche de la mort ?  Ou alors Pourquoi les ados sont-ils mous ? Les WC de la peur, Est-ce qu'une tête décapitée vit encore un peu ? Une collection de quatre volumes contenant une septantaine de sujets, chacun répondant quasi scientifiquement mais avec beaucoup d'humour à toutes sortes de questions, parfois sérieuses ou inattendues, parfois loufoques ou saugrenues, parfois encore insolites ou surprenantes. Le tout servi par un graphisme lui aussi amusant et plein de petits gags.

 

WHAT A WONDERFUL WORLD. (Zep). Malgré son titre, ce petit pavé est entièrement rédigé en Français. De courts récits en une, deux ou trois planches chacune. Presque toujours drôle, tout y passe : l'actualité, le cinéma, la bande dessinée, le sexe et tous nos petits soucis que bien souvent on garde secret, les réalités de la vie quotidienne. Et bien plus encore. Comme fil conducteur, Titeuf en adulte ou Zep lui-même ? Quasi deux cents pages à consommer sans modération.

 

 

L e s   O n e   s h o t   (Histoire complète en un seul volume)

ALGÉRIENNE 1954 - 1962.  La guerre d'Algérie, cette guerre qui n'était pas nommée comme telle, est un événement traumatisant des deux côtés de la Méditerranée. Cet ouvrage relate alors le combat de femmes oubliées de la grande guerre des hommes...                                                                                                                                                                                                                                                                   Des histoires qui s'entrecroisent et se répondent font le portrait de femmes de tout horizon, toutes portées par des opinions et sentiments variés sur cette  terrible période... (Quatrième de couverture).

L'ALIENISTE.  Bande dessinée brésilienne tirée d'une nouvelle de Machado de Assis. BD dans laquelle les aliénés ne sont pas toujours ceux qu'on pense, surtout pas le Dr. Bacamarte.

L'AMOUR EST UNE HAINE COMME LES AUTRES. La Louisiane des années trente. Il y a des choses qui ne se font absolument pas à cette époque. Que Will, jeune blanc de bonne famille se lie d'une amitié très forte avec Abe un fils d'esclave noir est particulièrement mal vu, au point que le Noir risque d'être lynché. Devenu adulte, Will dirige l'entreprise familiale. Malheureusement, ses capacités intellectuelles sont très limitées, alors qu'Abe est particulièrement doué.

L'ANNIVERSAIRE DE KIM JONG-IL  Jun Sang, jeune garçon de Corée du Nord est né le même jour que le dictateur. C'est le seul anniversaire que l'on fête dans ce pays ; du coup, petit, il pense que c'est son anniversaire à lui que l'on célèbre. De famine en déportation, de camp de prisonniers en séparation familiales, de chômage en mauvais traitements, on en apprend beaucoup sur le mode de vie de ce pays. Edifiant !

Lila coule une enfance parfaite jusqu'au jour où son corps fait des siennes et crie à tout le inonde qu'elle est une fille. Lila est seule à savoir qu'elle est un garçon. Ce corps étranger, cette identité féminine, ça ne va pas être possible. Devenir "il" aux yeux de tous, corriger les résultats de la loterie génétique pour être enfin lui-même, va être son combat. On n'imagine pas, comment l'imaginer, ce qu'une telle décision représente ; ce qu'il faut de bravoure, de ténacité, pour y parvenir. Appelez-moi Nathan est la fiction d'une très belle histoire vraie.

APPELEZ-MOI NATHAN. Lila coule une enfance parfaite jusqu'au jour où son corps fait des siennes et crie à tout le monde qu'elle est une fille. Lila est seule à savoir qu'elle est un garçon. Ce corps étranger, cette identité féminine, ça ne va pas être possible. Devenir "il" aux yeux de tous, corriger les résultats de la loterie génétique pour être enfin lui-même, va être son combat. On n'imagine pas, comment l'imaginer, ce qu'une telle décision représente ; ce qu'il faut de bravoure, de ténacité, pour y parvenir. Appelez-moi Nathan est la fiction d'une très belle histoire vraie.

AR-MEN, L'enfer des enfers.  A lire impérativement ! Après Tchernobyl, La lune est blanche, et Voyage aux îles de la Désolation, Emmanuel Lepage nous emmène une fois de plus dans un endroit improbable, hors du temps, hors de tout. Qui n'a jamais vu les impressionnantes photos de ce phare perdu en pleine mer d'Iroise au large de l'île de Sein, secoué par des vagues monstrueuses ? Lepage y est allé afin de découvrir ce lieu mythique pour nous conter ensuite l'histoire des hommes qui ont construit ce monument, ceux qui y ont vécu et qui ont fait vivre cet enfer. De plus, le graphisme et les dessins rendent parfaitement l'ambiance des lieux.

Un superbe DVD documentaire accompagne l'ouvrage. 

L'ART ET LE CHAT  (Geluck) "Le Chat revisite l'Art en rendant hommage aux plus grands artistes depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours" (Quatrième de couverture). Drôle et instructif, cet ouvrage vous fera certainement découvrir des peintres et des tableaux dont vous n'aviez même pas idée.

BLAKE ET MORTIMER. Le bâton de Plutarque. Yves Sente et André Juillard imaginent la toute première collaboration des deux héros. Le récit se déroule avant Le Secret de l'Espadon, nous sommes alors au printemps 1944.
Le capitaine Blake recruté par le MI 6 a pour mission de faire gagner aux Alliés la Deuxième Guerre mondiale et de les préparer pour la troisième ! Dans une base secrète il découvre que son partenaire n'est autre que Mortimer, son ami d'enfance. Plongés au cœur d'une vaste affaire d'espionnage et de guerre technologique les deux hommes vont côtoyer un étrange et fort peu sympathique spécialiste des langues slaves, un certain colonel Olrik…

BLAKE ET MORTIMER, Le testament de William S. Yves Sente et André Juillard nous livrent une intrigue digne d'Agatha Christie. Trois énigmes, trois clés conduiront le Prof. Mortimer et sa nouvelle amie de Londres à Venise afin de découvrir la teneur de ce fameux testament. Le colonel Olrik, dans sa prison, en sera évidemment pour ses frais. D'autre part, on en apprend beaucoup sur la vie de William S.

 

BOUFFON (Porcel et Zidrou, chez Dargaud). L'histoire se passe au Moyen-âge, dans un château qui ressemble quelque peu au château de Chillon. Une introduction étonnante pour nous raconter l'histoire de Glaviot, le bouffon d'une belle princesse. Avec un prénom pareil, il ne faut pas s'attendre à ce qu'il ressemble au prince charmant, loin s'en faut. En revanche, à la mort de son aimée, un incident met en évidence un pouvoir surnaturel que possède le jeune bouffon. Un scénario sensible teinté d'humour, un dessin réaliste font de cet ouvrage une Bd à lire absolument.

CALYPSO (Cosey). Lorsque Gus, soixante ans passés, ouvrier sur un chantier, prétend avoir bien connu feu Georgia Gould, vedette du mythique film  Calypso, sex symbol qui fit rêver des millions de spectateurs, c'est l'hilarité générale.

Pourtant il se trouve que la belle Georgia n'a pas encore pris congé de ce monde.

C'est dans la discrète et luxueuse clinique Edelweiss surplombant le Léman où elle soigne ses addictions que la star vieillissante va faire à Gus et à son compagnon de travail, la proposition la plus inattendue (Quatrième de couverture). Un magnifique ouvrage en noir et blanc.

 

CARMILLA  (Pascal Croci, nouvel auteur à la bibliothèque du Pays-d'Enhaut). Une couverture pour le moins accrocheuse et de magnifiques dessins qui conviennent parfaitement à cette histoire romantique et mystérieuse à souhait. Nous nous trouvons dans quelques châteaux perdus au milieu de la nature sauvage des pays de l'Est, en compagnie de deux jeunes et superbes femmes liées de fort troublantes manières.

LE CAS ALAN TURING (Histoire extraordinaire et tragique d'un génie). Méconnu du grand public, c'est certainement en grande partie grâce à Alan Turing que la Deuxième Guerre Mondiale a été gagnée par les Alliés. Ce génie des mathématiques est parvenu à casser le code Enigma, la machine permettant au Führer de transmettre en code les instructions destinées à ses troupes. Turing est aussi à la base de la révolution informatique et trace les plans qui permettront la construction du premier ordinateur commercial.                                           

Homosexuel, Turing est condamné à la castration chimique par la justice anglaise. Seul et désespéré, il se suicidera le 7 juin 1954 en mangeant une pomme empoisonnée. Edition augmentée d'un dossier historique. Passionnant !

 

LA CAVALE DU Dr DESTOUCHES  (Futuropolis). Mais qui est donc ce médecin ? Il s'agit du célèbre auteur du Voyage au bout de la nuit, Louis-Ferdinand Céline. Même s'il a parfois soigné ou caché quelques juifs, il n'en est pas moins collabo à ses heures ; Céline décide donc de fuir la France en 44, trop peur qu'il a d'être dénoncé et mis à mort. Munis de faux papiers délivrés par la Kommandantur de Paris et accompagné de  son épouse, ils se rendent d'abord dans la cité de Baden-Baden, dans le but avoué de passer ensuite au Danemark, pays dans lequel Céline a caché une petite fortune en or. Le graphisme dans les tons de gris comme le scénario sont sans doute proches du cynisme et du délire célinien. La plupart des gens ne connaissent de Céline que son roman vedette ; lire la Cavale du Dr Destouches est donc l'occasion rêvée d'en apprendre un peu plus sur ce personnage.

A lire ou relire également dans la même édition et dans nos rayons : Le chien de Dieu, une autre page de la vie de l'artiste.

 

CE QU'IL FAUT DE TERRE A L'HOMME  (Martin Veyron d'après Tolstoï). A vouloir trop posséder, on finit par en mourir ; telle pourrait être la morale de cette histoire. La tyrannie des nantis, la pauvreté des paysans, les restructurations villageoises font qu'un jeune père de famille, après bien des changements dans sa vie mais au mépris du bon sens, décide de quitter son village dans le but avéré de devenir riche.

 LES CERCLES DE LUMIÈRE  (Makyo et Laval : Balade au bout du monde). Un thriller passionnant autour des agroglyphes ou crop circles : ces immenses figures géométriques qui apparaissent parfois dans les champs. Deux sœurs, Gabrielle et Murielle, font partie d'un groupe de recherche sur ces mystérieux phénomènes. De plus, il semblerait que leur père juste sorti d'un long coma ainsi que Julia la future fille de Gabrielle soient largement impliqués dans les effets induits par ces apparitions. Cent trente pages de bonheur !

CEUX QUI ME RESTENT. Voyage en Alzheimer. Florent, veuf avant la quarantaine, tente d'élever sa fille tout seul. Trente ans plus tard, atteint par la maladie, il tente de retrouver sa petite Lilie qu'il pense avoir perdue sur un ferry...  et qu'il ne reconnaît pas alors qu'elle le visite chaque semaine. La sobriété du dessin et de la mise en page, la sensibilité du scénario sont en totale corrélation avec la maladie et  les souvenirs de Florent ainsi que les sentiments éprouvés par Lilie. Emotion garantie.

 

LE CHIEN DE DIEU. C'est ainsi que, en 1941,  Drieu La Rochelle qualifia le Dr. Destouches, alias Louis-Ferdinand Céline. Cet opus relate la jeunesse de l'écrivain sous la forme d'un récit pseudo autobiographique, en alternance avec les dernières années de sa vie relatées de manière standard par Jean Dufaux. Le graphisme de Jacques Terpant alterne également les tons de couleurs selon que nous lisons l'une ou l'autre période de la vie de Céline.

A lire ou relire également dans la même édition et dans nos rayons : La cavale du Dr. Destouches, une autre page de la vie de l'artiste.

LE CHIEN QUI LOUCHE (Futuropolis). Après Lulu femme nue et Les ignorants, Davodeau nous revient avec une comédie haute en couleur : Fabien est agent de surveillance au Louvre. Il est amoureux de Mathilde qui le présente à sa famille, petits industriels de province. Ces derniers sont détenteurs d'un tableau ridicule peint par un aïeul et désirent absolument voir cette œuvre pendue au Louvre ...

 

LE CICUIT MANDELBERG  "Mandelberg  plonge chaque jour en zone trouble aux limites de l'âme humaine, entre cortex et noyaux du cerveau. Netter, milliardaire vieillissant, l'a aidé à fabriquer des machines explorant l'infiniment petit. Grâce à Moreira, basketteur et cible idéale, leur rêve d'immortalité prend forme..."(Quatrième de couverture). A mi-chemin entre science réelle et fiction, ce thriller ne laisse pas indifférent ; une petite réflexion sur les capacités de notre cerveau et sur l'avenir de l'humanité s'impose.

CINQ BRANCHES DE COTON NOIR (Collection Aire Libre). Un pavé de 170 pages à ne surtout pas manquer. Saviez-vous que la toute première bannière US comptait une étoile noire parmi les treize représentant les Etats de 1776 ? Cette étoile cousue secrètement par la domestique de Betsy Ross, elle-même chargée par George Washington de réaliser le drapeau, symbolise le mouvement de libération de la communauté noire américaine. En 1944, le soldat Lincoln reçoit une lettre révélant les mémoires de Angela Brown, la domestique de Mrs Ross. De Paris libérée aux Ardennes enneigées, s'engage pour Lincoln et deux de ses camarades une dangereuse et secrète mission afin de retrouver cette bannière. Vous pensez à la ségrégation raciale ? Alors ce récit est toujours étrangement d'actualité.

" Tomber amoureux d'une prostituée, ce n'est jamais très malin. Défier un chef mafieux pour retrouver ladite prostituée, ce n'est pas très malin non plus. Enlever la fille unique du proxénète pour le mettre sous pression, c'est encore moins malin. Mais croire que tout se terminera bien, c'est carrément n'importe quoi." (Quatrième de couverture). LE CLIENT (Dargaud), un ''one shot'' de Man et Zidrou, est une réelle histoire d'amour dans le milieu glauque de la prostitution ibérique.

LE COEUR DES AMAZONES.  Les uns crient au génie, les autres sont plutôt sceptiques. Le retour de Christian Rossi dans le monde de la mythologie grecque est particulièrement réussi ; en effet, le dessin et la mise en page sont tout simplement superbes et donnent vraiment envie d'acheter et de lire cet ouvrage de 160 pages. Personnellement, je fais plutôt partie des sceptiques, le scénario ne m'ayant pas franchement convaincu. Mais peut-être ai-je trop oublié cette partie de la mythologie relative aux célèbres guerrières, à la prise de Troie et au talon d'Achille .

LE COUP DE PRAGUE.  Vienne 1948. L'écrivain britannique Graham Greene débarque dans la capitale autrichienne ravagée, et sous occupation des quatre puissances alliées, à la recherche d'idées et de matière pour un film à venir : Le troisième homme. Une histoire de mensonges, de trahisons, d'allégeances choquantes et de secrets violés se révèle sur les pas du célèbre romancier devenu maître-espion. Narrée par Elizabeth Montagu, l'aventurière qui accompagne Greene dans la capitale, cette page d'histoire est illustrée par Hyman avec un graphisme qui nous plonge complètement dans l'ambiance des années de l'après-guerre. Un dossier historique du scénariste Fromental accompagne cet important ouvrage.

LES DEUX VIES DE BAUDOUIN. Baudouin, fonctionnaire harcelé par son patron, mal dans sa peau, est enfermé dans un quotidien monotone. Luc, son frère, employé dans une ONG voyage beaucoup. Il est plutôt du genre : Vive la vie et j'en profite un max ! Un jour, Baudouin apprend qu'il n'a plus que quelques mois à vivre. Luc parvient à convaincre son frère de quitter sa petite vie tristounette afin de vivre tout ce qu'il n'a pas vécu à ce jour. Une histoire touchante, pleine de sensibilité et d'humour, une réflexion sur la vie et le sens qu'on lui donne, bref, un album qui fait du bien.

DILEMMA  (Clarke). IVème siècle avant J.-C. Un aréopage de philosophes grecs tente de prévoir le futur, voire même de le manipuler. A la veille de la seconde guerre mondiale, un groupe d'archéologues découvre une quantité d'amphores contenant les textes, les idées mais surtout les prédictions de ces philosophes. Grave dilemme pour le traducteur responsable, surtout qu'il est allemand, opposant au nazisme mais néanmoins patriote.

DOUBLE SEPT (Yann et Juillard) : Hiver 1936. L'Espagne est en pleine guerre : les Républicains s'opposent aux Nationalistes de Franco. Désireux de soutenir le gouvernement espagnol, Staline fournit plusieurs chasseurs aux Républicains. L'un d'eux est piloté par le Russe Roman Kapulov qui remporte victoire sur victoire. Lors d'une intervention terrestre, Roman rencontre la belle Lulia Montago, jeune milicienne. Ils tombent éperdument amoureux l'un de l'autre. Mais cette Espagne n'est pas propice à l'amour : entre trahisons et complots, intérêts stratégiques soviétiques et nazis, on ne sait plus très bien sur qui on peut réellement compter ...

 

Après L'aigle sans orteils et Pain d'alouette, Christian Lax termine sa trilogie dans le monde du vélo et nous emmène cette fois au Vel'd'Hiv. Le cyclisme est ici un prétexte pour nous dépeindre la vie quotidienne sous l'occupation de Paris par le biais de la famille Ancelin. Un mari joueur et vaguement collabo, une mère qui aide secrètement les Juifs, un fils infirme dédaigné par son père, et l'aîné, champion cycliste composent cette famille. Grâce à L'ECUREUIL DU VEL'D'HIV, surnom du champion, Lax décrit également le monde des courses qui se déroulaient dans ce lieu mythique ou même dans Paris.

 

ENTREZ DANS LA DANSE. Strasbourg, juillet 1518. La ville est soumise depuis quatre ans aux pires calamités : la sécheresse, les grands froids, la famine, la maladie rendent la vie difficile aux habitants. C'est ce qui explique pourquoi Enneline s'en va précipiter son enfant dans la rivière depuis le pont au Corbeau. Suite à ce drame atroce, la folie de la danse s'empare de son corps et de son esprit. Plus de quatre cents habitants furent entraînés à sa suite dans cette macabre démence. Ni les médecins, ni les autorités et l'Eglise encore moins n'y purent quoi que ce soit. Cette mystérieuse maladie provoqua la mort de nombreux Strasbourgeois.

 

❤❤ LES ESCLAVES OUBLIÉS DE TROMELIN  (Aire Libre). En 1761, Le vaisseau négrier L'Utile transportant à son bord 160 esclaves malgaches fait naufrage dans l'océan Indien, à proximité du minuscule îlot désert de Tromelin. Les rescapés construisent un bateau de fortune afin de quitter l'île. Ce bâtiment sera hélas destiné aux Blancs uniquement.  Ahuris, les Noirs qui ont activement participé à la construction ne peuvent monter à bord et seront sans scrupules abandonnés sur place. Ce n'est que quinze ans plus tard que le chevalier de Tromelin y découvrira huit survivants, sept femmes et un bébé de huit mois. Sylvain Savoia, invité par une équipe de scientifiques, relate en parallèle d'une part la tragédie et la vie sur l'île, d'autre part la dernière campagne de fouilles permettant de mieux appréhender la vie des insulaires. On passe alternativement d'une histoire à l'autre et les deux sont racontées, dessinées et mises en page avec deux styles différents. Dossier documentaire à la fin de l'ouvrage. A ne manquer sous aucun prétexte !

L'ÉTÉ EN PENTE DOUCE. Sa mère vient de mourir et Fane hérite de la maison familiale dans laquelle vit encore son frère Maurice, lequel a un gros problème psychologique. Il hérite également d'une vieille querelle familiale, car le  seul voisin direct, propriétaire des terrains et constructions entourant celle de Fane voudrait développer son affaire. La présence de la belle Lilas, la nouvelle amie de Fane n'arrange pas les choses. L'ambiance rappelle un peu celle de certains romans de Caldwell ou de Steinbeck : la campagne profonde, des gens un peu paumés à la recherche d'un idéal impossible.

 

L'ÉTRANGER (Gallimard). Qui n'a pas lu ce célèbre roman ? Superbement mis en scène par Jacques Ferrandez (Les carnets d'Orient), cette opus vous ravivera quelques souvenirs d'étudiant ou vous incitera peut-être à (re)lire l'œuvre d'Albert Camus.

Explora

ISABELLE EBERHARDT, La vagabonde des sables. Femme de lettres, aventurière, voire espionne, Isabelle a subjugué et scandalisé beaucoup de monde. Féministe avant l'heure, mais parfois déguisée en homme afin de mieux s'intégrer dans tous les milieux, afin de mieux comprendre les gens du désert,  elle a le courage d'adopter un mode de vie nomade inconcevable pour une femme de l'époque, européenne de surcroit.

DAVID LIVINGSTONE , Le missionnaire aventurier. Il est le premier européen à avoir traversé l'Afrique d'Ouest en Est. Si ses découvertes annoncent l'ère du colonialisme moderne, ce missionnaire est loin du cliché habituel de l'explorateur blanc avide de gloire, de richesses et de domination. Il aura toujours un profond respect pour les habitants dont il maîtrise les langues. Il se bat pour libérer les Africains du joug de l'esclavagisme et améliorer leur statut. (D'après le dossier historique tiré des deux volumes).

 

FACTEUR POUR FEMMES  (Grand Angle). L'histoire se déroule  entre 1914 et 1918 sur une petite île bretonne. Tous les hommes ou presque sont mobilisés. Maël qui a un pied bot et la chance de savoir lire reste à la maison ; le maire lui confie donc la tâche de remplacer le facteur. C'est à partir de ce moment que notre héros découvre les très bons côtés de la vie et qu'il prend sa revanche sur les gars du village qui se moquaient de lui. La fin est surprenante. Un récit truculent et poétique à la fois, agrémenté d'un graphisme qui donne envie de lire cette BD. Il n'y a donc pas à hésiter.

 

HÔTEL PARTICULIER (Casterman). Une jeune femme se suicide dans son appartement. Suite à ce malheureux événement, elle revient hanter son immeuble dans lequel seul un chat parvient à la percevoir. Témoin involontaire mais néanmoins intéressée, elle nous fait découvrir la vie parfois intime de l'immeuble. Guillaume Sorel (Typhaon) nous propose de suivre l'errance de ce séduisant fantôme. Une œuvre pleine de poésie, un dessin parfaitement maîtrisé sauront convaincre le lecteur que l'amour triomphe toujours de la mort.  

 

LES FOLIES BERGÈRES (Dargaud). Pas grand chose à voir avec celles de Paris. En fait, un véritable plongeon dans les tranchées de la première guerre, avec les horreurs que les poilus ont réellement vécues. Un dessin plus que noir, un peu de cynisme, une touche de surréalisme, voilà ce que vous réserve cette œuvre de Porcel et Zidrou.

 

LE GALOP DU SILENCE.  Les passionnés de l'équitation, du cheval, des Franches-Montagnes et du Jura seront comblés. Fidèle à lui-même pour ce qui est du graphisme, Claude de Ribeaupierre alias Derib nous propose des paysages superbes que d'aucun reconnaîtront. De plus on ressent parfaitement l'amour de l'auteur pour le monde rural en général et pour le monde équestre en particulier. Cependant, ça sent la commande promotionnelle pour la région. On m'a soufflé Martine dans les Franches-Montagnes ; j'approuve car je ne retrouve ni la poésie ni la sensibilité auxquelles nous a habitués Derib dans les séries Yakari pour les petits ou Buddy Longway par exemple.

 

Le théâtre autrement ? GEORGES DANDIN (Molière, texte intégral) en BD. Une manière sympathique et agréable de (re)découvrir une littérature pas toujours facile d'accès.

 

HAPPY PARENTS. La relation entre les adultes et leur progéniture n'est pas toujours évidente. Zep propose une soixantaine de portraits de jeunes parents. Drôles, cocasses, sensibles, et bien souvent réalistes, ces situations pourraient bien vous rappeler quelques souvenirs. Bref, ça sent le vécu !

HISTOIRE DU VENDÉE GLOBE.  Une  BD documentaire sur l'une des plus prestigieuses courses de voiliers. Heurs et malheurs des skippers, tantôt sous forme de journal, tantôt sous forme de BD, vous apprendrez tout sur les marins et leurs bateaux, la technique et les voiles, les avaries ou les accidents plus graves, les sauvetages ou les abandons.

L'ÎLE AUX REMORDS (par les auteurs de Facteurs pour femmes). "Le bagne, c'est la belle vie, tu sais… Sauf pour les prisonniers, évidemment !"

Jean, médecin français dans les bagnes et les colonies d'outre-mer est revenu depuis quelques années dans son village cévenol. Cet été de 1958, les Cévennes sont la proie d'inondations gigantesques. Jean qui n'a pas revu son père depuis 25 ans décide de lui porter secours dans les collines où il vit. A mesure que l'eau monte, la colline devient une île, obligeant père et fils à se parler, puis finalement à faire le point sur une histoire de famille vraiment très compliquée.

 

L'IMPERTINENCE D'UN ÉTÉ (Collection Aire Libre). Mexico, été 1923. José Vasconcelos se voit confier le Secrétariat à l'Education publique. Convaincu que les artistes et l'art sous toutes ses formes doivent être présents à tous les niveaux de la vie sociale, il abolit toute forme de censure et de pression idéologique. L'expression artistique est totalement libre et doit s'ouvrir au peuple. Le Mexique devient le lieu de rendez-vous des artistes du monde entier. (D'après la postface).

Vingt ans plus tard, Théo Martin-Genet, écrivain français retourne à Mexico à l'endroit  où la photographe Tina Modotti fut retrouvée morte, probablement assassinée dans un taxi abandonné. Sous prétexte de lui offrir à boire, il invite son chauffeur dans un bar et lui raconte cette courte période durant laquelle les artistes ont pu s'exprimer librement. L'impertinence d'un été est une histoire vraie.

LES INDES FOURBES. Vulgaire escroc de bas étage vivant dans le Madrid du XVIIe siècle, Pablos décide de quitter l'Espagne pour s'embarquer à destination des colonies. Il y découvre un Nouveau Monde où tout est possible, même s'élever sur l'échelle sociale. Changeant d'identité comme de lieu, Pablos devient tour à tour esclave, noble, explorateur, traître. Des geôles espagnoles aux sommets de la Cordillère des Andes en passant par les méandres de l'Amazone, il connaît la gloire et la misère dans une épopée grandiose.

L'INDIVISION (Springer et Zidrou, chez Futuropolis). Un sujet tabou mais peut-être pas si exceptionnel que ça est abordé dans cet ouvrage d'une manière extrêmement délicate. Il s'agit de la liaison incestueuse mais empreinte d'un réel amour entre un frère et sa sœur, elle-même mariée et mère de deux enfants. Seul le départ de l'un permettra de résoudre cette dramatique situation. Il n'en reste pas moins que la chute est étonnante. A consommer sans modération (je parle évidemment de la Bd).

IROQUOIS. Québec, 1609. Champlain, fondateur du Québec parvient à créer un climat de confiance entre les Français et les Amérindiens. Un commerce florissant se développe alors, mais c'est sans compter les Iroquois qui conduisent des raids meurtriers dans la vallée du Saint-Laurent. Champlain décide de prendre le sentier de la guerre et part en Iroquoisie. Deux coups d'arquebuse engendreront deux siècles de guerre entre Français et Iroquois. D'après une histoire vraie. Un très bel ouvrage.

J'AI TUÉ ABEL. Le premier crime de l'humanité est ici réinventé par Le Tendre et Sorel.  Caïn, maudit par Dieu est condamné à la vie éternelle ; tourmenté par cette malédiction dont il ne peut se défaire, il tente de se libérer grâce à l'aide d'un humble berger très respectueux des lois de Yahvé.

 

JANET BURROUGHS  est la nièce de l'auteur de Tarzan. Cette lady de bonne famille débarque en Afrique, ce continent encore méconnu au XIXème siècle, dans le but de découvrir la légende de l'enfant- singe. Le récit est magnifié par les superbes planches de Croci qui donnent réellement une ambiance africaine. Aucun dialogue, par contre les textes sont en fait le journal de Janet suivi d'une lettre posthume.

JÉRÉMIAH : Et puis merde : Un incendie ayant ravagé l'hôtel où ils s'étaient installés, Jeremiah et Kurdy se retrouvent seuls rescapés mais sans leurs précieuses motos désormais détruites. La présence de miliciens suspects les incite à fuir au plus vite. Ils s'introduisent malheureusement dans une propriété privée qui protégerait quelqu'un ou quelque chose de grande valeur.

KOBA. Une fiction concernant Staline à l'époque où  jeune révolutionnaire  il se faisait appeler Koba, et la fin des années 40. Staline revient au camp 0049, dans lequel il fut jadis interné, afin d'y percer un mystère lié à un tableau le représentant avec ses compagnons de militantisme. Etrangement, ces camarades devenus par la suite des pontes du régime disparaissent les uns après les autres de la surface de la toile, sans qu'apparemment  aucune main humaine, n'en soit la cause.

LA LÉGÈRETÉ. Le 7 janvier 2015, les collègues et amis de Catherine Meurisse, dessinatrice de presse à Charlie Hebdo depuis une dizaine d'années, sont sauvagement assassinés. Après la tragédie, afin de s'éloigner de la violence, elle se met en quête de l'opposé du chaos : la beauté. Sur son chemin : la Villa Médicis à Rome, le Louvre, l'océan... Autant de lieux de Renaissance... et de retrouvailles avec la légèreté. (Quatrième de couverture).

 

LA LESBIENNE INVISIBLE (Delcourt). Les expériences amoureuses d’une jeune fille qui trouve que la vie d’une lesbienne n’est pas toujours facile. Tirée d’un ‘’one woman show’’, cette BD pleine d’autodérision  est présentée comme une autobiographie. Aucune vulgarité, mais des clichés sympas et souvent drôles, concernant aussi bien les hétéros que les homosexuelles. De la coupe vestimentaire aux boîtes à filles en passant par les garçonnes en veste de cuir et  moto, Sandrine nous Revel (C’est son nom !) quelques facettes des difficultés rencontrées par Océanerosemarie pour assumer pleinement son mode de vie.

 

LITTLE TULIP  (Boucq et Charyn, collection Signé). Emprisonné en même temps que ses parents, c'est à l'âge de sept ans que Pavel découvre l'enfer du goulag. Séparé des siens, il doit apprendre seul les règles qui régissent son nouvel univers : la violence permanente et la toute-puissance des chefs de gangs. Avec les années, Pavel devient peu à peu un combattant redoutable. Mais c'est son talent pour le dessin qui fera de lui une légende. (Quatrième de couverture).

LOUISE, LE VENIN DU SCORPION. (Casterman). Grandeur et décadence d'une des plus grandes actrices de l'entre-deux guerres. L'avènement du "parlant" a peut-être contribué à la déchéance de la sulfureuse Louise Brooks, reine du muet américain. Cette biographie de plus de cent pages est admirablement servie par le dessin de Joël Alessandra qui rend parfaitement l'atmosphère des années vingt.

LE LOUP. L’action se déroule au cœur du Massif des Écrins. Un grand loup blanc et un berger vont s’affronter passionnément, jusqu’à leurs dernières limites, avant de pactiser et de trouver le moyen de cohabiter. Rochette célèbre une nouvelle fois la haute montagne, sa beauté, sa violence ; l’engagement et l’humilité qu’il faut pour y survivre. Il tente aussi, par la fiction, de trouver une porte de sortie au conflit irréductible de deux points de vues, justes l’un et l’autre : les bergers qui veulent protéger la vie de leurs bêtes, les parcs qui tentent de sauver des espèces en voie d’extinction.

LES LOUVES  (Collection Aire Libre). Comment vit-on lorsqu'on est une femme belge sous l'occupation allemande ? C'est ce que vont apprendre Marcelle et Yvette, deux filles de La Louvière, au cours de ces longues années de guerre. Aux côtés de leurs frères et de leurs parents, elles grandiront jusqu'à devenir peu à peu des femmes soucieuses de préserver leur monde, des Louves prêtes à se battre pour vivre et à vivre pour être elles-mêmes (source Internet).

 

LE MAÎTRE D'ARMES. (Dorison et Parnotte). Nous sommes à la transition entre le Moyen Âge et la Renaissance. Les papistes veulent conserver leurs acquis alors que les premiers huguenots apparaissent ; c'est le début d'une guerre entre chrétiens. Gauvin de Brême, accompagné d'un chevalier et d'un presque gamin, doit absolument traverser une partie de la France pour se rendre à Genève dans le but d'imprimer une Bible en français, chose éminemment interdite à cette époque. Une aventure plutôt violente et sanguinaire, mais passionnante.

LE MARQUIS D'ANAON. Monstres, diableries, sortilèges et malédictions forment l'essentiel de ces cinq histoires réunies en un gros volume. Le héros, Jean-Baptiste Poulain surnommé le Marquis d'Anaon, nous emmène de la France profonde à la pyramide de Chéops afin de résoudre quelques mystérieuses apparitions qui effrayent encore les gens du XVIIème siècle.

UNE MATERNITÉ ROUGE  (Louvre éditions). Alou, un jeune Malien chasseur de miel est sauvagement attaqué par des djihadistes qui font exploser le baobab dans lequel se ravitaille le jeune homme. Parmi les débris, Alou découvre une statuette qu'il ira présenter au sage d'un village Dogon. Ce dernier, qui a étudié les arts à Paris, est convaincu qu'il s'agit d'une sculpture très ancienne et de grande valeur. Il encourage Alou à porter cette statuette au Louvre où elle sera plus en sécurité. Pour atteindre son but, le jeune homme, migrant parmi les migrants, devra prendre tous les risques en traversant désert et mer.

Un roman graphique servi par le dessin magistral de Christian Lax.

❤❤  MAUVAIS GENRE (Delcourt) est inspiré de faits authentiques. Pour fuir l’horreur des tranchées, Paul se mutile volontairement. Son colonel le retrouve à l’hôpital et lui ordonne de retourner au front. Paul finira par déserter. Condamné à vivre dans la clandestinité, il décide aidé par sa femme Louise, de se travestir afin de sortir, de travailler, de faire la fête, mais toujours sous l’aspect d’une femme : Suzanne. Paul va rapidement se prendre à son propre jeu et trouver du plaisir à vivre en travesti. A tel point qu’il continuera dans cette voie même après qu’il n’ait plus besoin de se cacher. L’histoire tragique de ce couple hors norme soulève de nombreuses questions sur la complexité des rapports amoureux, les blessures psychiques de la guerre, le travestissement ou encore la violence conjugale. Chloé Cruchaudet signe un volume intelligent, au dessin épuré et subtil. Quelques taches rouges mettent en évidence une mise en couleur où dominent les tons de gris et de bruns. Superbe !

 

METTEZ DES MOTS SUR VOTRE COLÈRE  (Marc Malès). Un plaidoyer contre l'exploitation des jeunes enfants durant le boom industriel de la nouvelle Amérique moderne. Owen Brady est mandaté pour effectuer un reportage photographique représentant des portraits d'enfants issus des milieux défavorisés et obligés de travailler. Le combat qu'il livre contre ce déplorable phénomène, il le livre également pour tenter de refermer ses propres cicatrices qu'une enfance malheureuse a laissées béantes. Un scénario intelligent, un dessin réaliste et des couleurs sépia font de cet ouvrage un opus remarquable.

 

A format spécial, BD très particulière. Larcenet publie quelques taches (si si, vous avez bien lu, des taches !) particulièrement expressives : 150 pages d'humour caustique, d'humour noir, de sensibilité ou même de vulgarité qui ne vous laisseront pas de bois. Reiser aurait certainement cautionné !  MICROCOSME est publié aux éditions Les Rêveurs. Tâchez -si j'ose dire- de ne pas le manquer.

LE MONDE D'AÏCHA  Luttes et espoirs des femmes au Yémen (Futuropolis). ''Dans un pays rongé par la pauvreté, tendu par les traditions religieuses, handicapé par un bas niveau d'éducation, les mariages précoces sont légion et les violences des hommes sont courantes : au Yémen, c'est peu dire que le sort des femmes n'est pas très enviable. Pourtant, de plus en plus nombreuses sont celles qui mènent une bataille courageuse pour leur émancipation. Une révolution de moins en moins silencieuse est en marche pour faire  valoir leurs droits et leurs libertés''. (Quatrième de couverture). A découvrir absolument !

MOTORCITY. Un polar signé Berthet et Runberg. Le mouvement Raggare est une culture typiquement suédoise datant des années 50. Elle est composée de jeunes, essentiellement fans de grosses voitures américaines, de rock'n'roll et d'alcool. C'est ce mouvement qui est à l'origine de Motorcity, grand rassemblement Raggare. Mais l'un d'eux, Anton Wiger, qui ne vit que pour sa voiture et ce meeting annuel a disparu. L'enquête est menée par Lisa, nouvelle inspectrice, elle-même ancienne adepte du mouvement.

UNE MYSTÉRIEUSE MÉLODIE (Cosey, d'après W. Disney). C'est gentil et plein de fraîcheur. En lisant cette BD, de nombreux et lointains souvenirs remonteront à la surface. En effet, la quasi totalité des personnages de cet opus n'est pas inconnue des lecteurs de Mickey Mouse. Cosey nous raconte les débuts de la souris aux oreilles noires et de quelques uns de ses amis, mais aussi et surtout l'histoire de sa rencontre avec Minnie.

NATURES MORTES. L'histoire d'un peintre méconnu. Vidal Balaguer (1873 - .?.) aurait peut-être été connu et reconnu s'il n'avait pas refusé des commandes importantes ou s'il avait accepté d'exposer ses œuvres majeures. "La peinture est une partie de moi-même. Me voir exposé, vendu et possédé, tel un objet, me plonge dans une tristesse infinie". Nombre de ses toiles ont disparu. Peut-être les a-t-il détruites lui-même.

LE PASSEUR. Hermann (Jeremiah) et son fils Yves H. n'ont pas l'habitude de faire dans le romantisme. Mais alors là, c'est du lugubre de chez lugubre. Enferré dans une histoire de recherche de paradis, Sam tente de sauver Sam suite aux erreurs qu'il a commises. Seul l'amour permettra d'apporter un dénouement à cette histoire. D'ailleurs, Jeremiah et son copain y font même une très petite apparition.

❤❤L'OBSOLESCENCE PROGRAMMÉE DE NOS SENTIMENTS  "Devenez vieux, c'est un métier d'avenir !" Un opus signé Zidrou et Aimée De Jongh. Pleine de sensibilité, de délicatesse, aussi bien dans le graphisme que dans le scénario, cette tranche de vie en émouvra plus d'un. Ulysse, déménageur dans une entreprise, est mis à la retraite anticipée. Il ne sait comment occuper son temps jusqu'au jour où il rencontre Méditerranée, anciennement mannequin de charme et actuellement fromagère de son état…

A ne manquer sous aucun prétexte.

 

OEDIPE  (Collection La Sagesse des Mythes). Le petit Œdipe fils du roi Laïos et de Jocaste est abandonné par ses parents afin d'éviter la chute de Thèbes annoncée par les dieux. Le nourrisson est miraculeusement sauvé et recueilli par le roi de Corinthe. Elevé comme un prince, il ignore tout du secret de ses origines jusqu'au jour où un ivrogne prétend qu'il est un enfant adopté. Œdipe veut en avoir le cœur net et s'en va consulter l'oracle de Delphes qui lui apprend qu'un jour il tuera son père et épousera sa mère.

LES PESTIFÉRÉS (Marcel Pagnol).  Une petite partie de ce récit fut publiée dans Le temps des amours. Cependant, Les pestiférés est une œuvre posthume inachevée de Marcel Pagnol. En effet, le texte a été retrouvé dans ses affaires après sa mort et n'a jamais été publié intégralement. Cependant, Marcel avait raconté l'histoire à son épouse puis à son fils. C'est à partir des souvenirs des uns et des autres que les auteurs de cette BD ont pu reconstituer l'entièreté de ce récit imaginé par Marcel Pagnol.

Nous sommes  à Marseille et la peste de 1720 sévit méchamment dans la région. Les habitants d'un quartier de la ville tentent de s'isoler puis de fuir afin d'échapper à l'épidémie.

On aime ou pas, mais la couverture incite forcément  à parcourir quelques pages. Un peu glauque, c'est vrai, et ce n'est pas le gendarme Lesnick qui va me contredire. LES PREMIERS  (Casterman) est un polar on ne peut plus noir qui associe psychiatrie, préhistoire et enquête moderne. Les amateurs apprécieront !

LA PETITE SOURIANTE. C'est l'histoire d'un homme qui tue sa femme. Sauvagement. Puis il balance le corps au fond d'un puits. Il rentre chez lui. Mais là, il trouve sa femme... vivante !

Pour sûr, cette histoire c'est pas vraiment "La petite maison dans la prairie !" (Quatrième de couverture).

Au toucher comme visuellement, cet opus ressemble à un vieux manuel scolaire bon à jeter. Mais qu'on ne s'y trompe pas, aussi bien du côté graphisme que du côté narratif, c'est glauque à souhait mais passionnant.

 

❤❤ PETIT-FILS D'ALGÉRIE  (Casterman). Magnifique carte postale de Constantine et sa région, (Nord-est de l'Algérie) augmentée de quelques pages de l'Histoire du pays. L'auteur, Joël Alessandra, petit-fils d'immigrés siciliens n'a jamais vécu en Algérie, ses parents ayant dû revenir en France à l'indépendance du pays en 1962. Pour un retour aux sources et apprendre comment vivait sa famille, Joël se rend pour la première fois de sa vie en Algérie. A Constantine, c'est le choc avec la rencontre de quelques personnages, lors des balades en ville et lors des visites de bâtiments construits par son grand-père. Le choc également quand il découvre la réputation de ses aïeux, la maison familiale et les idées politiques et sociales de sa famille. Un reportage tout simple, sans fiction, mais lourd d'émotions. A lire impérativement !

PHOOLAN DEVI, REINE DES BANDITS Tout prédestinait Phoolan Devi à la trajectoire flamboyante qu’elle s’était choisie. Née en 1963 au Nord de l’Inde et issue d’une très basse caste, elle est dès l’enfance confrontée à la pauvreté, à la violence et à l’injustice. Mariée de force à 11 ans, violée et séquestrée pendant des mois avant que ses parents ne la récupèrent, elle devient la paria de son village et doit son salut à un gang de bandits. À partir de ce moment, elle n’aura de cesse de lutter contre l’injustice et protéger les plus faibles.

LE PREMIER HOMME. D'après l'œuvre d'Albert Camus. Il s'agit du dernier roman inachevé de l'écrivain, mort dans un tragique accident de voiture en 1960. Les proches de Camus décident que le temps n'est pas encore venu de publier ce récit au moment où l'Algérie se libère de la présence française. C'est en 1994 seulement que ce texte sera enfin publié. Il obtiendra un succès immédiat. Et c'est en 2017 que Jacques Ferrandez  l'adaptera en bandes dessinées.

 

LA PRINCESSE DU SANG (Cabanes et Manchette, chez Aire Libre). La princesse de sang est l'ultime œuvre inachevée de Jean-Patrick Manchette, maître français de la littérature noire. Reconstitué par son fils sur la base des notes de Manchette, ce roman graphique mêle aventure et polar, action et géopolitique. "Impliquée à son insu dans une opération de contre-espionnage français, Ivy Pearl se retrouve coincée dans la Sierra Maestria (Cuba). Poursuivie par des mercenaires sans pitié, la jeune journaliste tente d’emmener Negra, la nièce d’un riche trafiquant d’armes international, en lieu sûr. Ignorant le fin mot de l’histoire, elle a l’intention de ramener la petite auprès de son oncle à La Havane, ne sachant évidemment pas que c’est ce dernier qui avait commandité son kidnapping et son assassinat six ans plus tôt." (BD Gest').

 

Il est des choses qu'il ne faut point oublier. En 1986, une catastrophe d'une rare ampleur secouait le monde. Vingt-deux ans plus tard, Emmanuel Lepage est autorisé à se rendre avec d'autres artistes dans les zones interdites de Tchernobyl. Avec une immense sensibilité, il restitue ses peurs, ses observations, nous brosse le portrait des gens qui vivent encore là-bas, résignés, courageux. Une réflexion profonde, un scénario d'une sobriété exemplaire, un dessin authentique restituent avec réalisme la beauté lugubre des paysages de cette région et le triste bonheur de ses habitants. UN PRINTEMPS à TCHERNOBYL (Futuropolis) ne laisse pas indifférent.

RENDEZ-VOUS À PHOENIX. Tony Sandoval est né dans le nord ouest du Mexique. La tentation du passage de la frontière le gagne peu à peu et c'est sa rencontre avec une Américaine qui va le décider à franchir le pas. Mais pas d'illusion à avoir, il n'obtiendra pas le visa espéré. Il décide donc de passer clandestinement et traîne le long de la ligne. Le hasard va le mettre en contact avec un groupe qui a décidé lui aussi d'affronter le mur, les barbelés et les gardes américains.

LE RETOUR. Cristobal, un artiste, revient dans sa petite île natale après un long séjour à New York, séjour qui l'a rendu riche et célèbre. Il découvre alors les méfaits des promoteurs qui n'ont comme seul but de créer une destination touristique de rêves au pied du volcan El Dragon. L'artiste est bien résolu à protéger son île. Se servant de sa notoriété, il va tenter de la transformer en œuvre d'art. Seulement voilà, Cristobal est retrouvé mort dans un étrange accident de voiture.

 

RETOUR AU KOSOVO.  (Aire Libre). Kosovar, Gani Jakupi a quitté son pays en proie au conflit. Écrivain, journaliste, jazzman, dessinateur et scénariste, il a vécu en France et en Espagne, avant de revenir au Kosovo après la fin des combats en 1999, pour retrouver sa famille et pour témoigner. À la fois proche et lointain, ce conflit a ravivé des doutes et des blessures qu'on croyait oubliés. Gani Jakupi explore les douloureuses questions qui se posent quand les armes se taisent et que la vie doit reprendre ses droits. Le scénariste s'est associé au dessinateur Jorge González pour servir l'écriture d'un récit marqué par l'émotion. (Dupuis)

 

ROI OURS  (Delcourt). La jeune Xipil est offerte en sacrifice à la déesse Caïman. Finalement, elle  sera sauvée par  Roi Ours qui l'épousera. Il s'agit d'un conte impliquant la tribu de Xipil et le monde animal. Un dessin fort agréable.

LA SAGESSE DES MYTHES : Les aventures du roi Midas. Les serviteurs de Midas capturent dans la forêt une espèce de monstre qui sera rapidement libéré puisque le roi reconnaît en lui Silène, le père adoptif de Dionysos. Le dieu de la fête et du vin propose à Midas de réaliser un vœu. Cupide et stupide, celui-ci demande le "toucher d'or" sans réfléchir aux conséquences. En effet, comment vivre, boire et manger quand tout ce que l'on touche se transforme immédiatement en métal précieux ?

 

SYKES (Collection Signé, gage de qualité). Un excellent western dans la meilleur tradition du Far West. Le héros, Marshal de son état,  défend la veuve et l'orphelin et traque les méchants avec l'aide de son suppléant. Il tire presque aussi vite que son ombre, mais toujours à bon escient. On comprend mieux ses motivations avec les dernières planches. Vaut le détour.

 

Vous n'êtes pas anhédonique et donc apprécierez certainement cette comédie pleine de sensibilité, de finesse et de délicatesse. Une agence matrimoniale pas comme les autres dont le fondateur est confronté à un cas très particulier. Bihel au dessin et Makyo au scénario font  de TOUT SAUF L'AMOUR (Futuropolis) un petit chef-d'œuvre en un volume .

 

Le dernier Derib est un incontournable, d'autant plus que l'histoire se déroule (presque) chez nous. TU SERAS REINE met en scène une jeune valaisanne qui découvrira le monde de l'agriculture grâce à son grand-père éleveur de vaches de la race d'Hérens. Une histoire finalement toute simple mais touchante, un dessin efficace : à ne manquer sous aucun prétexte.

URLAND. Ambiance particulière puisqu'on se retrouve dans le monde des yodeleurs de la Suisse orientale. Mathis, né en 1995, vient au monde sourd et muet au grand dam de son père Richard Bräker, brillant musicien et chanteur, apprécié et connu loin à la ronde. Ce dernier est surtout attristé par le fait qu'il ne pourra pas transmettre son savoir à son fils. Mais alors que Mathis n'est encore qu'un petit enfant, le miracle survient : non seulement il recouvre la parole et l'ouïe, mais il hérite d'un don pour la musique et d'une voix à faire pâlir Mélanie Oesch. N'y aurait-il pas un soupçon de diablerie là-dessous ? Immanquablement. Il n'en reste pas moins que les rebondissements du scénario donnent vraiment envie de connaître le fin mot de l'histoire.

❤❤ VIE HEUREUSE, HEUREUX COMBATS  dernier volume de la série SECRET  inspirée par Giroud, Marianne Duvivier (L'écharde et La corde dans la même collection) nous livre dans cet opus ses propres secrets de famille. Entre déracinement, schizophrénie, alcoolisme, adultère, dépression, suicide, séparation, et j'en passe, Marianne trouvera tout de même des moments de bonheur intense. Le scénario écrit par Lapière est tel qu'il donne l'impression que c'est Marianne elle-même qui relate les épisodes de sa vie. Une BD pleine de sensibilité et d'émotions, à ne manquer sous aucun prétexte.

 

LE VIEIL HOMME ET LA MER.  Le chef-d'œuvre d'Hemingway librement mais superbement adapté par Thierry Murat. Sans phylactères, le texte est tapé à la machine hors ou dans les cases. Les dessins de Murat sont absolument superbes, souvent de véritables tableaux. 125 pages de pur bonheur.

VINCENT, UN SAINT AU TEMPS DES MOUSQUETAIRES. Saint Vincent de Paul vécut au temps de Louis XIII, au XVIIème siècle, siècle particulièrement riche en événements de toutes sortes. On fait ici connaissance avec "Monsieur Vincent" qui tente de résoudre une véritable enquête policière inspirée de sa vie. On découvre également avec quelle humilité il faisait le bien et s'efforçait d'aider les plus démunis. Le tout servi par un dessin réaliste et soigné qui nous plonge quasi réellement dans le Moyen Âge. Suivi d'un dossier historique vraiment intéressant.

VINCENT. Cet ouvrage d'une auteure hollandaise nous entraîne sur les pas de van Gogh durant sa période arlésienne. Le graphisme donne l'impression qu'il s'agit d'une BD pour les petits ; cela est dû aux couleurs en aplat, au dessin minimaliste et quasi naïf, cependant fort agréable. Mais tel n'est pas le cas ; on découvre le génie du peintre, sa relation avec Gauguin, son projet de maison pour les artistes, mais aussi ses crises de démence et son internement. En plus de sa correspondance avec son frère Théo, une grande partie du texte reprend les propres mots de Vincent et de Théo.

LES VOYAGES D'ULYSSE. (Emmanuel Lepage, Sophie Michel et René Follet). Un immense chef-d'œuvre que cet ouvrage de plus de 200 pages. Entre souvenirs d'enfance, légende d'Ulysse et moments présents, Lepage nous entraine dans l'histoire de Salomé, Ulysse moderne et capitaine de son steamer, en quête des tableaux d'Ammôn, l'artiste peintre qui vivait dans sa famille lorsqu'elle était enfant. A la recherche de son bonheur, elle se fait aider par Jules Toulet, jeune peintre qui voyage à bord de l'Odysseus en contre partie de quelques unes de ses œuvres. Certaines planches  ou certaines cases sont des tableaux miniatures dignes de figurer dans les meilleures galeries.  Lepage atteint des sommets.

XIII MYSTERY : Judith Warner : Hantée par les crimes qu'elle a commis par le passé, Jessica Martin tente d'échapper à son ancienne vie. En Californie, elle loue une chambre à Judith Warner au dessus de la pharmacie de cette dernière. Les deux femmes font intimement connaissance et se découvrent un amour passé commun pour un certain amnésique. Jessica, repérée par ses poursuivants, doit fuir à nouveau entraînant Judith avec elle, les armes à la main. Leur fuite est évidemment fort mouvementée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bibliothèque du Pays-d'Enhaut

Route de la Villa-d'Oex 3

1660 Château-d'Oex

 

Tél : 026 924 51 42 (Durant les heures de prêt)

 

N o u s   c o n t a c t e r

 

Copyright  © Bibliothèque du Pays-d'Enhaut